Newsletter hiver 2019

Newsletter en français

Décembre 2019

Happy Hanukkah & many lights for 2020!
Joyeux hanouka, et une 2020 pleine de lumière !
חנוכה שמח
Szczęśliwej Chanuki & Nowego Roku pełnego światła!

image: Natalia Romik

Invitation: projection du film “Who will write our history?” à la Sorbonne, 16 janvier 2020

Nous avons l’immense plaisir de vous inviter à une projection exceptionnelle du film de Roberta Grossman, Who will write our history ? (2018), inspiré du livre Qui écrira notre histoire ? de Samuel D. Kassov*, suivie d’une discussion.

    • Jeudi 16 janvier 2020, Salle des Actes, Sorbonne (événement a dû être annulé à cause de la grève dans le service public)
    • 90 minutes, version originale en anglais, polonais et yiddish, sous-titrées en français.
    • Inscription obligatoire (et dans la limite de places disponibles)
    • Cf. événement Facebook et notre page consacrée à l’événement

Le film – que nous avons déjà montré, avec l’AEMJP, à Tel-Aviv et à Londres) retrace l’histoire d’Oyneg Shabes, et les conditions extrêmes dans lesquelles cette collecte de document s’est faite pour transmettre aux générations futures un témoignage inestimable sur les conditions de vie dans le ghetto de Varsovie, les étapes de sa liquidation et plus largement sur la destruction des Juifs de Pologne.

Le film sera introduit et commenté par Karolina Szymaniak, historienne, l’une de consultantes du film, chercheuse à l’Institut historique juif (ZIH) de Varsovie, en présence d’Agnieszka Grudzinska, membre du collectif des traducteurs des archives Ringelblum en français et d’Anna C. Zielinska, philosophe (Université de Lorraine / Association Européenne du Musée de l’Histoire des Juifs de Pologne POLIN).

L’événement est organisé par l’Association Européenne du Musée de l’Histoire des Juifs de Pologne POLIN (AEMJP), le Centre de Civilisation polonaise, le Département de polonais de Sorbonne -Université, les Palabres Centre-européennes et Café Polska Europa.

Musée POLIN

Autour de l’exposition Gdynia-Tel Aviv

La magnifique exposition Gdynia-Tel-Aviv au musée POLIN de Varsovie nous a inspiré pour entamer une discussion avec nos amis de Tel Aviv, travaillant dans le Liebling Haus – The White City Center – nouveau lieu de référence pour le Bauhaus telavivien.

Nous nous sommes rencontrés le 17 décembre 2019 et avons partagé quelques réflexions autour du nouveau monde co-créé par l’architecture et les représentations visuelles (affiches, cartes postales) d’un avenir prometteur.

La discussion a réuni Iddo Ginat (Université Bezalel), Oded Ben Yehuda, Artur Tanikowski (commissaire de l’exposition «Gdynia – Tel-Aviv» au Musée POLIN), Anna C. Zielinska, philosophe et directrice de l’Association européenne des amis du Musée POLIN de l’histoire des juifs de Pologne.

Prix ​​annuel du musée POLIN (2019)

Le 3 décembre eut lieu le cinquième Gala Award du Musée POLIN. Le prix destiné à récompenser un individu, une organisation ou une institution engagés dans la préservation de la mémoire et de l’histoire des Juifs polonais, a été remis à Natalia Bartczak, pour ses efforts visant à préserver le cimetière juif de Wińsko.

En savoir plus sur le gala du 3 décembre 2019…

Dariusz Stola n’a toujours pas été officiellement nommé directeur du Musée POLIN par le Ministre polonais de la Culture

Le musée POLIN n’a toujours pas de directeur – malgré le concours remporté par Dariusz Stola en mai 2019 (cliquez ici pour en savoir plus sur la chronologie de ces événements), le Ministre polonais de la Culture n’a toujours pas officialisé cette nomination. Vous trouverez ici la traduction anglaise d’un texte qui tente d’expliquer la situation du Musée dans ses relations avec le gouvernement polonais actuel.

La vie politique

Après les élections législatives polonaises (13 octobre 2019)

“Les résultats des élections donnent de l’espoir à l’opposition en Pologne et en Hongrie”

Une victoire plus étroite que prévu pour le parti polonais au pouvoir Droit et Justice (PiS) et un sérieux revers pour le gouvernement hongrois Fidesz montrent que les partis nationalistes illibéraux d’Europe de l’Est ne sont pas entièrement invincibles, ont déclaré des analystes et des commentateurs. […]
Ben Stanley, politologue à l’Université SWPS de Varsovie, a déclaré que les résultats de dimanche suggéraient que lorsque les partis d’opposition “travaillent ensemble et construisent un récit positif, ils peuvent affronter de manière convaincante des politiciens qui avaient autrefois l’air inattaquables”. (The Guardian)

Résultats des élections (pour 3 grands partis):

  • PiS (conservateurs nationaux) – 43,59% (ils obtiennent la majorité absolue en termes de sièges parlementaires)
  • KO (centre) – 27,40%
  • Lewica (gauche) – 12,56%

Jean-Yves Potel – écrivain et universitaire, spécialiste de l’histoire de l’Europe centrale et de la Pologne, était, avec Tal Bruttman, notre invité lors de la soirée électorale en octobre. Jean-Yves Potel est auteur de dizaines d’ouvrages, dont les publications récentes comprennent  la direction d’un numéro spécial sur la Pologne dans la revue Esprit, et une série de textes sur les sens de 1989, analysant la situation politique polonaise et de l’Europe centrale depuis une quarantaine d’années. Son dernier texte résume le paysage post-électoral polonais: 

la Pologne est-elle encore devant l’incertitude. Ces élections n’ont été ni le coup de grâce attendu par les uns ni le sauvetage de la démocratie. Elles ne prendront leur signification réelle qu’à partir de la présidentielle, ce printemps : soit l’opposition unie gagne, ce qui provoquerait une crise institutionnelle et un recul du PiS, soit le président actuel est reconduit et l’autoritarisme se renforcera. Ces deux options sont également possibles, à moins que…

Nous notons également l’éditorial de Michel Taube de l’Opinion Internationale qui a fait écho à nos discussions.

Discussions autour de l’histoire partagée

M. Christian Davies, correspondant étranger basé à Varsovie, a récemment écrit un essai dans le journal israélien Haaretz, où il accuse le gouvernement polonais actuel de jouer avec les sentiments antisémites de certaines parties de la population :

On spécule souvent sur la question de savoir si le parti au pouvoir en Pologne, Droit et Justice, est un “parti antisémite”. Ce n’est pas la bonne façon de voir les choses. Il n’est pas motivé par l’idéologie, mais par quelque chose de plus proche de une humeur, dont les deux piliers sont un sentiment de grief et une faiblesse pour les théories du complot.

C’est une humeur qui se nourrit et alimente non seulement l’antisémitisme, mais toutes sortes d’autres préjugés et complots – sur la plupart des voisins du pays, sur presque toutes les minorités raciales, ethniques et sexuelles, sur quiconque ne partage pas leur vision du monde.

Cf. l’article entier sur le site de Haaretz.

Le Musée POLIN dans Le Monde

Le Monde publie un long et intéressant article de Jakub Iwaniak consacré aux enjeux politiques réels de la réécriture de l’histoire par le gouvernement polonais actuel.

La politique historique du gouvernement ultraconservateur polonais se retrouve-t-elle, une fois de plus, en porte-à-faux avec la liberté de recherche ? La présidence de la République polonaise retient, depuis plus d’un an, la nomination au titre de professeur du chercheur Michal Bilewicz, spécialiste reconnu en matière de recherches sur l’antisémitisme, la xénophobie et le langage de haine. L’universitaire, directeur du Centre des études sur les préjugés de l’Université de Varsovie, avait été par le passé la cible de membres de la majorité du PiS (parti Droit et Justice), qui l’accusaient de porter préjudice à la réputation du pays. […]

Le directeur du Musée Polin, Dariusz Stola, se trouve actuellement dans une situation similaire à celle de Michal Bilewicz : bien qu’il ait remporté le concours pour sa propre succession il y a plus de cinq mois, le ministre de la culture, Piotr Glinski, refuse toujours de signer sa nomination.

Ambassadeur de France en Pologne

M. Pierre Lévy a été ambassadeur de France en Pologne dans les années 2016-2019. Son travail pour la communauté polonaise, française, juive et internationale a été impressionnant et nous espérons le rencontrer à nouveau dans (beaucoup) d’autres circonstances.
En septembre 2019, c’est M. Frédéric Billet (docteur en études slaves à la Sorbonne et diplomate) qui a été nommé ambassadeur de France en Pologne. Nous avons hâte de le rencontrer bientôt!

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s