Newsletter mars 2019

NEWSLETTER
mars 2019

Chères Amies et chers Amis du Musée POLIN,

Notre bulletin de mars 2019 parle de :

  1. Une réunion au sommet au sein du musée POLIN (avec Mike Pence et Benjamin Netanyahu)
  2. Les tensions politiques autour du Musée POLIN
  3. Signature d’un accord entre l‘Institut Historique Juif à Varsovie/ Musée POLIN et le Mémorial de la Shoah à Paris.
  4. Photos de notre célébration de la Journée internationale dédiée à la mémoire des victimes de l’Holocauste à Londres.
  5. Les actualités du Musée POLIN
  6. Février 2019: un aperçu d’un nouveau débat autour des récits divers de l’histoire commune des Juifs et des Polonais.
  7. Paris: conférence sur la « nouvelle école polonaise d’histoire de la Shoah ».

Les dirigeants internationaux au Musée POLIN – Netanyahu et Pence

Benjamin Netanyahu @ POLIN, 02. 2019.

Mike Pence (le vice-président des États-Unis) et Benjamin Netanyahu, le premier ministre israélien, se sont rencontrés au musée de l’Histoire des Juifs de Pologne POLIN.  Netanyahu a laissé une note dans le livre d’or du musée:

“Que l’esprit et l’héroïsme des combattants de la résistance juive du ghetto de Varsovie, qui ont organisé le premier soulèvement contre l’occupation nazie en Europe occupée, soient un rappel éternel des dangers de l’impuissance face à la tyrannie.”

Pence et Netanyahu étaient à Varsovie pour assister à une conférence co-organisée par les États-Unis sur le Moyen-Orient. et la Pologne.

Dariusz Stola, directeur du musée POLIN (2014-2019), au centre des discussions politiques

Le mandat du professeur Dariusz Stola en tant que directeur du musée POLIN a expiré à la fin du mois de février 2019. Le Ministère de la Culture s’est prononcé contre le renouvellement automatique de son contrat. Le poste a donc été ouvert au concours et le professeur Stola s’y présentera. Zygmunt Stępiński, l’actuel directeur adjoint du musée, assume désormais les fonctions de directeur par intérim.

Lisez la déclaration du professeur Dariusz Stola (22 février 2019, en anglais).

A partir d’un texte de Gazeta Wyborcza (cf. le même texte – complet – en anglais):

Rien qu’en 2018, le musée POLIN  a accueilli plus de 670 000 visiteurs, dont la majorité étaient étrangers. À Varsovie, une telle fréquentation est comparable au Musée National et au Musée de l’Insurrection de Varsovie de 1944. L’exposition temporaire – Etranger à la maison: Mars 68 et ses conséquences a été particulièrement appréciée, et vue par plus de 116 000 personnes, un record pour une exposition consacrée à l’histoire” [dans un musée polonais].

Notons que cette exposition a été parrainée par l’AEMJP.

Le professeur Stola a été vivement attaqué par les politiciens et les médias associés au gouvernement actuel. Il a tout d’abord critiqué l’amendement à la loi sur l’Institut de la mémoire nationale IPN. Il a ensuite été à l’origine de l’exposition et du programme éducatif Etranger à la maison (Mars 1968), consacrés à la campagne antisémite de 1968 en Pologne. L’exposition mettait en parallèle le discours de haine contemporain avec les discours du passé, en présentant des exemples des déclarations antisémites des personnalités publiques polonaises faites récemment en ligne. Dans une interview, le ministre de la Culture, Piotr Gliński, a accusé le professeur Stola d’un trop grand engagement politique.

Un accord entre le Mémorial de la Shoah et l’Institut Historique Juif Emanuel Ringelblum de Varsovie

Le 18 janvier 2019, un accord de coopération a été signé par le Mémorial de la Shoah et l’Institut Historique Juif Emanuel Ringelblum (ZIH).

L’événement eu lieu en présence de Mme Paulina Florjanowicz, directrice du département du patrimoine culturel au Ministère de la Culture et du Patrimoine national en Pologne, M. Jacek Chodorowicz, représentant du ministre des Affaires étrangères pour les Contacts avec la diaspora juive, M. Pierre Levi, ambassadeur de France à Varsovie, Piotr Wiślicki – Directeur de l’Association de l’Institut d’Histoire Juive en Pologne et des représentants du Mémorial de la Shoah, dont le directeur Jacques Fredj.

Les chefs des deux institutions, Jacques Fredj et prof. Paweł Śpiewak, ont souligné l’importance de la coopération du point de vue des échanges d’expériences, du partage des ressources d’archives et de l’éducation. Tous deux ont également souligné que la coopération était particulièrement importante face aux nouveaux défis posés par la réalité des attitudes antisémites dans toute l’Europe.

Le site de l’Institut de l’Histoire Juive ZIH
Le site du Memorial de la Shoah

Journée internationale dédiée à la mémoire des victimes de l’Holocauste avec l’AEMJP – 27 janvier 2019 à Londres

Nous avons eu le plaisir de projeter, pour la première fois à Londres, le film para-documentaire de Roberta Grossman, racontant l’histoire de la création des archives Oneg Shabbos rassemblées à Varsovie sous la supervision d’Emmanuel Ringelblum (1900-1944) –  Who Will Write Our History? Le film a été préparé avec les experts du musée POLIN et narré par la voix d’Adrien Brody (lauréat d’un Oscar / oscar pour le pianiste en 2003).

Le film a été projeté simultanément dans des centaines de lieux à travers le monde. La projection principale l’ancre a eu lieu à Paris, au siège de l’UNESCO. Nous remercions nos partenaires, JW3 & the UK Jewish Film pour leur générosité et coopération.

Quelques photos de l’événement: aemjp.eu

A propos du film: whowillwriteourhistory.com

Depuis la “Shoah” de Claude Lanzmann, c’est le film le plus important sur ce sujet. Un chef-d’œuvre.
– Robert Albanese, Festival du film juif de Vancouver

Actualités du Muée POLIN

Dans la Pologne du roi Matthias

Jusqu’au 1er juillet 2019, l’exposition “Dans la Pologne du roi Matthias: Le 100e anniversaire de la reconquête de l’indépendance” accueille adultes et enfants.
Inspirée d’un roman pour enfants de Janusz Korczak, écrivain et poète polonais et juif, l’exposition raconte les aventures d’un jeune roi – les aventures qui fournissent un prétexte pour parler des réformes sociales, et avancent une allégorie voilée de l’histoire de la Pologne.

Pourim & Pessah à POLIN

Parmi les nombreuses activités consacrées aux célébrations de Pourim, le Musée POLIN organisera un atelier familial le 24 mars – un voyage dans le temps avec des chansons et des jeux issus du folklore polonais-juif.

Le 8 avril, les visiteurs pourront en apprendre davantage sur la cuisine de Pessa’h dans la Pologne du roi Matthias.

Célébrations du soulèvement du ghetto

Malgorzata Kozuchowska, Anja Rubik & Agnieszka Holland

18 avril: un concert en commémoration du 76ème anniversaire du soulèvement du ghetto de Varsovie.

19 avril: la campagne des jonquilles. Plus d’un millier de bénévoles distribueront des jonquilles en papier – symbole de commémoration du soulèvement du ghetto de Varsovie – dans les rues de la capitale de la Pologne.

Tensions diplomatiques entre la Pologne et Israël

Le sommet sur le Moyen-Orient à Varsovie est devenu le lieu de plusieurs déclarations maladroites, qui ont conduit à une deuxième crise diplomatique entre Israël et la Pologne (après celle de 2018). Nous espérons que cela sera surmonté, car le fait même que ce sommet ait eu lieu en Pologne a permis de souligner que les relations entre les deux pays sont vraiment privilégiées. Ci-dessous, plusieurs points-clés de la crise.

1. Andrea Mitchell, correspondante de la chaîne de télévision MSNBC, a déclaré à Varsovie que le soulèvement des Juifs dans le ghetto de Varsovie pendant la Seconde Guerre mondiale avait été organisé contre “les régimes polonais et nazis”. Après une série de réactions internationales outragées, elle a écrit: “Je me suis mal exprimée, quand j’ai discuté du soulèvement du ghetto de Varsovie en 1943. Pour être clair, le gouvernement polonais n’a pas été impliqué dans ces actes horribles. Je présente mes excuses pour cette erreur regrettable”. 

2. Juste après la visite de Benjamin Netanyahu au Musée Polin, le Jerusalem Post a publié une citation qui lui a été attribuée : “Les Polonais ont coopéré avec les nazis“. Netanyahu l’a rapidement corrigé, affirmant qu’il avait en réalité dit qu'”un nombre non négligeable de Polonais coopéré avec les nazis“. Le Jerusalem Post a modifié le texte en conséquence, et le bureau du Premier ministre a publié une déclaration réaffirmant que “le Premier ministre Netanyahu a parlé des Polonais et non du peuple polonais ou de l’Etat polonais”.

3. Lors de sa première interview télévisée, Israël Katz, nouveau Ministre des Affaires étrangères israélien, a commenté les propos du Premier ministre. Il a terminé en reprenant une citation controversée de l’ancien Premier ministre, Yitzhak Shamir: Les Polonais “ont tété l’antisémitisme avec le lait de leurs mères”.

4. Le sommet du groupe de Visegrad – comprenant la Pologne, la République tchèque, la Slovaquie et la Hongrie – devait se réunir à Jérusalem, à l’invitation du Premier ministre israélien. Ce aurait été la première fois que le groupe se réunirait en dehors de l’Europe.

Le Premier ministre polonais Mateusz Morawiecki a décidé de ne pas se rendre en Israël après les propos de Netanyahu (cf. plus haut) – il a pensé alors y envoyer son ministre des affaires étrangères. Cependant, après avoir entendu, dimanche 16 février, les propos d’Israel Katz, Morawiecki a déclaré que la Pologne n’allait pas du tout participer au sommet. En conséquence, Netanyahu a rencontré les chefs des trois États restants, mais le sommet du groupe de Visegrad en tant que tel a été annulé.

5. “Le ministre des Affaires étrangères par intérim, Israel Katz, devrait présenter ses excuses à la Pologne pour ses propos“, selon l’ambassadrice des États-Unis en Pologne, Georgette Mosbacher, en commentant le conflit diplomatique entre deux pays. “J’ai le sentiment que deux alliés tellement puissants des Etats-Unis que sont l’Israël et la Pologne ne devraient pas utiliser ce genre de rhétorique. Nous sommes trop importants l’un pour l’autre pour ne pas régler ce problème“, a déclaré Mme Mosbacher.

6. L’historien en chef du futur Musée du Ghetto de Varsovie en Pologne, Daniel Blatman (professeur d’histoire juive moderne et d’études de l’Holocauste à l’Université hébraïque de Jérusalem) a écrit à Haaretz: la nation polonaise n’a pas collaboré avec l’Allemagne nazie dans la massacre des Juifs pendant la Seconde Guerre mondiale: “Ce que demandent les Israéliens, à savoir que la Pologne reconnaisse que la nation polonaise s’est associée avec les nazis pour assassiner les Juifs, ne se produira jamais, parce que ce n’est tout simplement pas vrai“.

Conférence à Paris: nouvelle école polonaise d’histoire de l’Holocauste

Jan Tomasz Gross au Collège de France
Jan Tomasz Gross au Collège de France

Plusieurs historiens polonais et internationaux se sont réunis à l’EHESS à Paris – école des hautes études en sciences sociales – pour parler de la nouvelle façon d’interpréter l’histoire des Juifs polonais, celle qui n’oublie pas de mentionner les moments difficiles de cette histoire commune. L’événement a été organisée grâce aux efforts communs de nombreuses personnes et institutions, dont Judith Lyon-Caen, Jean-Charles Szurek, Dominique Trimbur (FMS) et Annette Wieviorka.

Parmi les conférenciers invités figuraient Anna Bikont, Audrey Kichelewski, Jacek Leociak, Jan Grabowski, Joanna Tokarska-Bakir, Andrzej Leder et de nombreux autres chercheurs éminents.

La conférence principale du colloque a été prononcée par Jan Tomasz Gross au Collège de France, en un français impressionnant (visionnez-la en suivant le lien).

In Memoriam

En juin 2018, dans les locaux du Musée POLIN, quatre maires de villes polonaises – Białystok, Gdańsk, Poznan et Varsovie – ont signé une pétition adressée à leurs collègues de tout le pays pour leur demander d’adopter une approche de “tolérance zéro” en ce qui concerne la discrimination, la xénophobie et l’antisémitisme.

L’un d’entre eux, probablement le plus connu, Paweł Adamowicz de Gdansk (né en 1965), a été assassiné le 14 janvier 2019 – son assassin a avoué les motivations politiques de son acte. Pour en savoir plus …

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s