Newsletter mars 2017

NEWSLETTER
mars 2017

unitedkingsom read the English version online

Voyage à travers l’histoire

Visitez la Pologne avec nous et soutenez le Musée POLIN

Rejoignez-nous !

Voyage dans le temps : Varsovie, Cracovie & Lublin  |  29 juin 2017

Notre prochain voyage en Pologne aura lieu du 29 juin au 2 juillet 2017. Nous visiterons à Varsovie, le Musée POLIN, unique en son genre, en compagnie de ses représentants, mais aussi les membres de notre délégation auront la possibilité de se faire assister pour établir, sur place, leur arbre généalogique. Nous effectuerons un « voyage au 19e siècle» en allant à Cracovie car cette ville devient, tous les ans en juin, l’endroit le plus Juif et joyeux d’Europe. Enfin, nous rendrons hommage à la vie universitaire Juive à Lublin, la capitale des Yeshivas européennes avant 1939.
Les fonds recueillis seront entièrement versés au Musée POLIN.

EN SAVOIR PLUS »

Musée POLIN

Jukebox, Jewkbox!
Exposition : un siècle juif sur vinil

3 février – 29 mai 2017

L’exposition présente la musique liturgique juive (la hazzanout, qui, grâce à l’invention du gramophone, s’est imposée dans des maisons juives de la classe moyenne), les chansons du théâtre Yiddish, du cinéma et des spectacles musicaux populaires. On y voit aussi du jazz, folk, et même du punk.

Tous les morceaux n’y sont pas fondamentalement « juifs », mais ils parviennent à donner une image sonore synoptique de l’expérience juive au 20e siècle.

SUR LE SITE DU POLIN »

2016, une année exceptionnelle: les visiteurs du Musée POLIN

En 2016, le Musée a accueilli 580 000 de visiteurs, dont 320 000 environ ont visité l’exposition permanente. 60% des visiteurs de l’exposition permanente étaient polonais, et 40% venaient de l’étranger (d’environ 60 pays): 25% d’Israël, 11% des Etats-Unis, et 8% de France. La présence de plus en plus grande du public israélien, qui était un des objectifs du Musée, a été assurée grâce à la venue de nombreux groupes de visiteurs et à un programme de formation destinés aux guides touristiques israéliens.

Parmi les 318 529 personnes qui ont visité l’exposition permanente, 190 033 sont venues de Pologne, 31 291 d’Israël, 14 758 des Etats-Unis et 11 031 d’Allemagne.

Le site Virtual Shtetl a reçu en 2016 environ 1,7 million de visiteurs (40% de plus que l’année précédente), et tous les sites du Musée réunis environ 2,8 millions

Warsze.polin.pl – application smartphone

mars 2017

Le portail “Varsovie Juive” (“Żydowska Warszawa”, warsze.polin.pl), qui est un guide multimédia de Varsovie, a obtenu en 2016 la médaille d’or au concours Lovie Awards, catégorie : sites web – École et Éducation. C’est une invitation à la promenade sur les rues de la capitale polonaise, entre ses synagogues et ses rues du passée.

En 2017, le site est gratuitement disponible en tant qu’application :

Pour Android
Pour iPhone

Conférence: From the ashes. On Holocaust and resurrection of Jewish life after the war

12 janvier 2017

Disponible en ligne (en polonais)

Cette conférence d’Alina Skibińska, historienne représentant la Pologne au Musée de l’Holocauste (USHMM) à Washington, retrace les histoires des Juifs polonais qui ont survécu à l’Holocauste. Elle fait partie d’une série de conférences intitulée « Vie rompue. Les Juifs en Pologne dans les années 1944-1968 » (A Life Severed / Życie przecięte).
Cette série contribue au projet plus grand que l’AEMJP est fière de soutenir : une exposition Mars’68, consacrée au départ forcé de milliers de Juifs de Pologne dans les années 1968-1969.

Suivez les événements sur FACEBOOK

Politique polonaise

Président polonais en Israël

Janvier 2017

Le Président polonais Andrzej Duda s’est rendu en Israël en janvier 2017. En accueillant la tête de l’État polonais, le Président Rivlin a souligné la valeur accordée par l’Israël aux relations avec la Pologne et avec l’Union Européenne. Il a par ailleurs noté que le premier pays qu’il a lui-même visité en tant que chef d’État était la Pologne. Il a enfin souligné que les rencontres avec les dirigeants polonais étaient toujours de grande pertinence.
Selon Jerusalem Post, lors de son allocution à Jérusalem, M. Duda a rappelé comment « les Juifs ont contribué à la culture et à l’économie polonaises pendant des siècles, tout comme à la défense de la Pologne contre les nazis dans l’époque plus contemporaine ».
La dernière visite de M. Duda en Israël date de 2016, quand il a participé aux obsèques de Shimon Peres.

Jerusalem POST »

Shevach Weiss décoré de la plus haute distinction polonaise

17 janvier 2017

Le 17 janvier 2017, Shevach Weiss, ancien ambassadeur d’Israël en Pologne (2001-2003) et ancien président du Conseil Yad Vashem (2000-2006), a reçu l’Ordre de l’Aigle blanc, la plus haute distinction polonaise. La cérémonie a eu lieu à Jérusalem, où Shevach Weiss a été décoré par le président polonais, Andrzej Duda, en visite dans la capitale israélienne.
En effet, depuis 1993, M. Weiss a été membre du Comité d’honneur du Musée de l’histoire des Juifs de Pologne (POLIN), dont la mission était d’obtenir un soutien international pour ce projet naissant.

SITE AEMJP »

Nouvelle loi immobilière en Pologne

La controversée “Mała ustawa reprywatyzacyjna” (“Petite loi de -reprivatisation”) a été votée par le Parlement polonais en 2016, et est entrée en vigueur en septembre dernier. La loi visait à arrêter un nombre de procédures abusives liées à la restitution aux descendants des propriétaires des immeubles – spoliés par un décret de 1945.

Toutefois, ce changement ne vient pas sans problèmes : en souhaitant – mettre – fin à de nombreux cas ouverts à l’issu – incertaine et dont les héritiers ne peuvent plus être trouvés, la loi ne donne que six mois à ceux et celles qui voudraient déposer leurs demandes de restitution. Après cette période, les bâtiments deviendront définitivement – propriété de la ville de Varsovie. Etant donné la quantité très limitée de documents disponibles, les héritiers juifs des anciens propriétaires peuvent se retrouver parmi ceux qui perdront le plus en conséquence de cette nouvelle loi.

Jerusalem POST »

Le premier ministre finlandais au POLIN

12 janvier 2017
Beata Szydlo & Juha Sipilä @ POLIN
Beata Szydlo & Juha Sipilä @ POLIN

La Première Ministre polonaise Beata Szydlo et le Premier Ministre de Finlande Juha Sipila se sont rencontrés à l’occasion de l’ouverture de l’exposition au Musée POLIN : Les Échos – 100 ans du design et d’architecture finlandais, le 12 janvier 2017. L’exposition, ouverte du 13 janvier au 23 février, présentait un choix de travaux des architectes et de designers de Finlande, puisque le bâtiment même du Musée Polin a été conçu par un architecte finlandais Rainer Mahlamäki.

Vie juive en Pologne

Mémoire du Mars 1968

8 mars 2017

Le 9 mars, Golda Tencer du Théâtre juif de Varsovie et la Fondation Shalom, ont organisé la cérémonie de commémoration des événements de mars 1968, qui seront au cœur de l’exposition au Musée POLIN en 2018. La cérémonie eut lieu à la « Gare de Gdansk », au nord de Varsovie, d’où partaient, à la fin des années 1960, des dizaines des Juifs vers l’étranger.

Michal Sobelman, le porte-parole de l’ambassade d’Israël à Varsovie dont la famille a quitté la Pologne en 1969, a déclaré que cette année était un symbole de la fin de l’histoire millénaire de la communauté juive polonaise.

SITE AEMJP »

JCC de Cracovie reçoit une subvention pour créer une école maternelle juive

rentrée 2017

Le JCC (Jewish Community Center) de Cracovie a reçu une subvention de $500,000 de la part d’Eric and Erica Schwartz Family Foundation de New York. Les fonds serviront à soutenir la création du centre de la petite enfance à Cracovie, dans le quartier de Kazimierz, le cœur du quartier juif.

Ce sera pour la première fois depuis les années qui précédaient la Seconde guerre mondiale qu’une école maternelle juive pluraliste sera établie à Cracovie. L’école est censée ouvrir à la rentrée de 2017. Le centre de la petite enfance, portant le nom « Frajda » (« joie » en yiddish et en polonais) servira la jeune communauté juive de Cracovie en pleine expansion, même si elle reste une école pluraliste.

JTA »

Synagogue Nouvelle de Poznan bientôt transformée

Nowa Synagoga w Poznaniu
Nowa Synagoga w Poznaniu

La Nouvelle Synagogue de la ville de Poznan, dans la rue Wroniecka, sera enfin rénovée. Transformée en une piscine par l’occupant allemand, l’incertitude sur la situation juridique du bâtiment après le changement de régime en 1989, a rendu difficile d’envisager des travaux.
La communauté Juive de Poznan s’est vu restituer le bâtiment en 2002, mais comme elle n’est pas parvenue à collecter les fonds nécessaires pour mettre en œuvre le projet envisagé, la création du centre du Dialogue et du Judaïsme, la présidente de la communauté juive de Poznan, Alicja Kobic, a proposé de transformer le bâtiment en un hôtel de luxe, doté d’un espace dédié au rez-de -chaussée au Centre en question.
En mars 2017, l’entreprise Capital Budownictwo 2 a obtenu un permis de construire. L’annonce officielle relative aux détails du projet est attendue en avril 2017, la presse polonaise parle toutefois d’un futur Hilton Curio.

Culture & Musées autour du monde

Autour d’Avrom Sutzkever

20 mars – 15 mai 2017

Bibliothèque Nationale d’Israel, la prestigieuse Académie des Beaux Arts Bezalel à Jérusalem et l’Institut polonais à Tel Aviv coorganisent un projet unique: une exposition autour du poème d’Avrom Sutzkever, אל פולין (A la Pologne). Ce poème d’adieu à la Pologne, écrit en yiddish en 1946, est une déclaration d’amour-haine à un pays ambigu dont il ne parvient toutefois pas à se défaire facilement.

L’exposition “à la Pologne” est un hommage à ce poème, écrit il y a 70 ans. En même temps, des étudiants des Beaux Arts à Cracovie font un travail similaire, et le résultat de celui-ci pourra être apprécié en été 2017 à Cracovie.

EXPOSITION »

L’art volé par des nazis revient à Cracovie

février 2017

En décembre 1939, Lora Waechter, l’épouse du gouverneur nommé de Cracovie, SS Gruppenführer Otto Waechter, se rendit au Musée National de Cracovie pour choisir parmi ses œuvres les plus précieuses ; celles qui allaient orner le Palais Potocki réquisitionné par les Allemands. Il s’agissait alors des plus beaux éléments du mobilier, des magnifiques peintures, pris de façon autoritaire malgré l’opposition du directeur du musée.

Horst Wächter, le quatrième des six enfants du général SS, a consacré plusieurs années à mener à bien le projet de restitutions des tableaux pris par ses parents. En février 2017, il a participé à une cérémonie à Cracovie, lors de laquelle trois de ces tableaux ont été rendus au gouvernement polonais.

GUARDIAN »

La Mémoire

10 000 employés du camp d’Auschwitz

Le 30 janvier, l’Institut polonais de la mémoire nationale, en collaboration avec le Musée d’Auschwitz, a publié une liste de noms de 10 000 personnes qui ont travaillé principalement dans les camps d’Auschwitz et Auschwitz-Birkenau.
La base de données contient 9 686 noms, et a été composée grâce à un travail de 30 années de l’historien Aleksander Lasik. Ce dernier croit par ailleurs qu’aujourd’hui, jusqu’à 200 personnes de sa liste peuvent être encore en vie. Notre connaissance aujourd’hui des motivations de ces personnes qui y ont travaillé par choix est insuffisante.

Pour en savoir plus… l’Express

Célébrations de la libération du camp d’Auschwitz

Le 27 janvier 2017, le 72e anniversaire de la libération d’Auschwitz a été célébré partout dans le monde. A Paris, l’UNESCO a tenu une conférence annuelle « Journée internationale dédiée aux victimes de l’Holocauste », et le Mémorial de la Shoah a organisé une rencontre autour des nouveaux artefacts du Musée Auschwitz trouvés dans une pièce oubliée d’une institution de recherche varsovienne (« Les objets retrouvés d’Auschwitz »).

Piotr Cywinski, Annette Wieviorka @ Mémorial de la Shoah

Parmi les invitées à la soirée, il y avait Piotr Cywinski, le directeur du Musée Auschwitz. Dr Cywinski rejoindra les Amis du Musée POLIN lors de la soirée du Shabbat à Cracovie en juillet 2017, à l’occasion du voyage organisée par l’AEMJP.

Pour en savoir plus…. aemjp.eu

“Sauver Auschwitz”

En janvier 2017, la chaîne franco-allemande ARTE a diffusé un documentaire d’une heure réalisé par Jonathan Hayoun, “Sauver Auschwitz”, retraçant l’histoire du camp de la mort et de sa transformation en un musée et en un lieu de mémoire.

Nous y avons retrouvé avec émotion le témoignage personnel d’un des Amis de l’AEMJP et membre de son comité scientifique, Richard Prasquier, ancien président du Conseil représentatif des institutions juives de France et l’un des premiers enfants juifs nés après-guerre en Pologne de parents rescapés de la Shoah

fondationshoah.org

In Memoriam

Zygmunt Bauman (1925-2017)

Nous sommes profondément touchés par la mort de Zygmunt Bauman, sociologue de la postmodernité, le 9 janvier 2017. Philosophe et sociologue Juif polonais, il a vécu la grande partie de sa vie au Royaume-Uni. Il a du quitter la Pologne après la campagne antisémite de 1968. Sa vie et son œuvre seront évoquées dans les mois à venir, à l’occasion de l’exposition consacrée au « mars 1968 » au Musée POLIN.

Bauman est devenu célèbre à cause de sa théorie sur le passage de la phase « solide » à une phase « liquide » de la réalité, où les formes sociales ne conservent plus leur forme, elles se décomposent et se défont plus rapidement qu’on ne parvient pas à les saisir vraiment. Il a également écrit sur l’Holocauste (Modernité et Holocauste, 1989)

Tzvetan Todorov (1939 – 2017)

La disparition de Tzvetan Todorov le 7 février 2017 à Paris signifie une disparition d’une belle voix parlant de l’histoire des Juifs d’Europe et de l’histoire du mal. Todorov fut un critique littéraire, sémiologue, historien des idées et essayiste français d’origine bulgare. Ancien étudiant de Roland Barthes, il est connu notamment pour ses ouvrages Les Morales de l’histoire (1991), Face à l’extrême (1991), La Fragilité du bien : le sauvetage des juifs bulgares (1999)

Henri Minczeles (1926-2017)

Nous notons avec tristesse le décès récent d’Henri Minczeles (1926 –2017), historien des Juifs de Pologne. Il est l’auteur d’une histoire détaillée et complète des Juifs de Pologne pendant un millénaire, et était membre du Conseil scientifique du Musée Polin. Ce n’est qu’une fois à la retraite qu’Henri Minczeles a obtenu une formation universitaire officielle: un texte sur « Les origines du mouvement ouvrier juif, 1870-1897 » lui a permis d’obtenir le diplôme de premier cycle à l’EHESS en 1985, et un travail sur « Vilna, Wilno, Vilnius, la Jérusalem de Lituanie, 1918-1940 » lui a valu un doctorat en 1991.

Son œuvre permet aujourd’hui de voir l’histoire juive comme un exemple d’une histoire universelle, celle de l’accueil que des communautés différentes peuvent réserver à l’Autre.
« Retracer l’histoire des Juifs de Pologne, c’est forcément retracer l’histoire de la Pologne, un Etat qui fut alternativement puissant, soumis ou dépecé. La communauté juive ashkénaze a dû, dans ces remous, trouver sa place au sein d’une Europe orientale où la notion de citoyen reste secondaire et la communauté ethnique primordiale ».
(Henri Minczeles, Une histoire des Juifs de Pologne. Religion, culture, politique, La Découverte, Paris, 2011)

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s