Newsletter juin 2021

Newsletter en français

Association Européenne du Musée des Juifs de Pologne

Juin 2021

For English version please click here

Autour de la nouvelle galerie au Musée POLIN

Le 17 janvier, le musée POLIN a officiellement ouvert la galerie LEGACY – HÉRITAGE, parrainée par l’Association européenne du musée POLIN de l’histoire des Juifs polonais (AEMJP).    

La galerie Legacy présente les vies et les réalisations fascinantes des Juifs polonais.

Leurs destins reflètent l’expérience historique juive de la période moderne : acculturation, assimilation, ouverture au monde, participation à de nouveaux mouvements sociaux et politiques, émergence d’une culture juive séculaire, migration et, finalement, la Shoah.

Polonais et Juifs, ils ont dû faire face à des limitations et des obstacles, mais ont également vu de nouvelles opportunités. Leurs contributions à la culture polonaise et juive et à la civilisation mondiale constituent un héritage de l’humanité. Bien que certaines de ces personnes aient quitté la Pologne ou se soient éloignées de la vie juive, les valeurs juives polonaises ont influencé dans une large mesure leurs choix de vie.

Depuis janvier 2021, le musée a organisé une série d’événements en ligne pour célébrer l’ouverture de ce nouvel espace – que vous pouvez désormais visiter, le musée ayant rouvert ses portes après le confinement. Vous trouverez ci-dessous quelques événements à visionner en ligne – soit en anglais, soit en polonais avec des sous-titres anglais.  

Le pouvoir de la biographieconférences en ligne

Dans quelle mesure le lieu où nous sommes nés, notre communauté et l’époque à laquelle nous grandissons influencent-ils notre vie ? Regardez les conférences de Hanna Rydlewska avec Joanna Fikus, prof. Dariusz Stola, prof. Andrzej Leder et Wojciech Eichelberger (en polonais sous-titré anglais)

Débat : à qui appartient cet héritage ?

Pourquoi la galerie est-elle ouverte maintenant, et comment cela correspond-il à la présentation de l’histoire millénaire des Juifs polonais ?

Le 17 janvier, le professeur Barbara Kirshenblatt-Gimblett, conservateur en chef de l’exposition principale du musée POLIN, le professeur Dariusz Stola, ancien directeur du musée POLIN, et le Dr Tamara Sztyma, conservatrice du musée POLIN, ont répondu à ces questions et à bien d’autres encore. Regardez en ligne – en anglais.   

L’art contemporain au Musée POLIN:
Wilhelm Sasnal

Wilhelm Sasnal/Foksal, 2021

Le 17 juin 2021, une nouvelle exposition d’œuvres de Wilhelm Sasnal, l’un des artistes polonais contemporains les plus remarquables, sera inaugurée au musée POLIN.

L’exposition présentera les peintures et les dessins de l’artiste qui montrent un paysage familier, bien qu’éloigné, et des personnages connus. C’est le monde au lendemain de la Shoah.

Invitations

30e Festival de la culture juive à Cracovie | Le feuTHE FIRE

24 juin – 4 juillet 2021 

Pour en savoir plus sur les événements du Festival, cliquez ici.

Séminaires et événements en ligne

14 juin 2021
10h30 à Varsovie/Paris, 11h30 AM à Londres, 9h30 à Tel Aviv ; séminaire du Centre polonais de recherche sur l’Holocauste

Prof. Havi Dreifuss sur les relations judéo-polonaises:

Jewish-Polish relations: The Jewish perspective, is it important and why?

Regardez en ligne

Havi Dreifuss est professeure d’histoire juive et l’une des plus grandes spécialistes des études sur la Shoah. Elle dirige l’Institut d’histoire du judaïsme polonais et des relations israélo-polonaises à l’université de Tel Aviv et est directrice du Centre de recherche sur l’Holocauste en Pologne à l’Institut international de recherche sur l’Holocauste, Yad Vashem. 
L’exposé du séminaire sera principalement basé sur son précédent ouvrage, publié à l’origine en hébreu (Yad Vashem 2009), et récemment en anglais (Yad Vashem 2017) : Relations Between Jews and Poles during the Holocaust: The Jewish Perspective.  

15 juin 2021
20h00 à Varsovie/Paris, 19h00 à Londres, 21h00 à Tel Aviv

#TJHTalks17

Natalia Aleksiun & David N. Myers :

Revisiting Polish Jewish Historians 1918-1939: Past Perspectives, Contemporary Challenges

Regardez en ligne

Natalia Aleksiun est professeur d’histoire juive moderne à la Graduate School of Jewish Studies, Touro College, New York. Elle a publié Where to ? The Zionist Movement in Poland, 1944-1950 et co-édité deux volumes examinant la mémoire de l’Holocauste et l’historiographie juive. Son livre Conscious History : Polish Jewish Historians before the Holocaust vient d’être publié. 

David N. Myers est professeur d’histoire juive Sady et Ludwig Kahn à UCLA, où il dirige le UCLA Luskin Center for History and Policy. Il est l’auteur ou l’éditeur de quinze livres dans le domaine de l’histoire juive, parmi lesquels The Stakes of History : On the Use and Abuse of Jewish History for Life et le prochain American Shtetl : The Making of Kiryas Joel, a Hasidic Village in Upstate New York (Princeton) avec Nomi Stolzenberg.  

24 juin 2021
à 20h00 à Varsovie/Paris, 19h00 à Londres, 21h00 à Tel Aviv

#TJHTalks & Festival de la culture juive de Cracovie Yossi Klein Halevi & Janusz Makuch

Renewal Personified:
Three Decades of the Krakow Jewish Culture Festival

Pour vous inscrire, cliquez ici

Yossi Klein Halevi, Senior Fellow, Institut Shalom Hartman à Jérusalem

Janusz Makuch, fondateur et directeur du Festival de la culture juive de Cracovie.

Il est difficile de croire que la première édition du festival de la culture juive de Cracovie, mondialement reconnu, a eu lieu il y a plus de trente ans. C’est en 1988 – dans l’ombre du régime communiste en déliquescence – que deux militants non juifs dévoués ont tenté l’impossible : amener une célébration de la culture juive dans l’arène publique en Pologne pour la première fois depuis avant la Seconde Guerre mondiale.

Les intervenants discuteront de la genèse du festival, du rôle qu’il a joué depuis sa création et de la manière dont son succès a permis d’intégrer le monde juif dans les récits culturels dominants en Pologne. 

Oneg Shabbat / Ringelblum – le premier monument à Varsovie

photo: Natalia Romik

“Un nouveau monument dévoilé à Varsovie, composé d’un cube de verre au-dessus d’une chambre souterraine, commémore l’histoire extraordinaire d’une archive datant de l’époque de l’Holocauste et cachée par des volontaires juifs.
À l’intérieur du cube se trouve une page des archives – un testament écrit à la main par Dawid Graber, 19 ans, l’un des volontaires qui ont aidé à cacher les documents aux nazis.” (France24)

Rappel : le symposium scientifique autour des archives Ringelblum a été organisé par AMEJP en 2018 – cliquez ici!

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s