Newsletter novembre 2021

Newsletter en français

Association Européenne du Musée des Juifs de Pologne

Novembre 2021


Nouvelles ressources généalogiques
au Musée POLIN

Depuis de nombreuses années, le Centre de recherches / Ressource Center du Musée POLIN apporte son soutien à tous les visiteurs qui sont à la recherche de leurs racines et souhaitent découvrir le sort de leurs ancêtres, construire des arbres généalogiques ou approfondir leurs connaissances de l’histoire des Juifs dans leur localité.
Le personnel du Centre a une longue expérience de la recherche généalogique et de l’interrogation des sources. En réponse à de nombreuses demandes et requêtes concernant la recherche généalogique, nous avons introduit, en juin 2021, un nouveau service de recherche familiale au Centre de ressources.

Désormais, vous avez la possibilité de commander des recherches sur la généalogie de votre famille sans quitter votre domicile. Avant de commencer la recherche, nous déterminons avec vous son étendue et réalisons une première étude gratuite pour établir l’accessibilité des informations sur votre famille. Nous adaptons le type de documentation archivistique et les sources bibliothécaires étudiées aux spécificités de la recherche.
Contactez-nous pour vous guider – office@aemjp.eu – ou rendez-vous directement sur le site web.

L’art contemporain à POLIN :
Wilhelm Sasnal (jusqu’au 10 janvier 2022)

Le 17 juin 2021, une exposition rare d’œuvres de Wilhelm Sasnal, l’un des artistes polonais contemporains les plus remarquables, a été inaugurée au musée POLIN.
L’exposition présente les peintures et les dessins de l’artiste qui dépeignent un paysage familier, bien qu’un peu éloigné, et des personnages connus. Ils montrent un paysage au lendemain de la Shoah.
Voir un article du Times of Israel consacré à l’exposition.

Une peinture de Maurycy Gottlieb récemment trouvée au Musée POLIN !

Le tableau “Autoportrait en habit de noble polonais” de Maurycy Gottlieb a enrichi l’exposition permanente du Musée POLIN de l’histoire des Juifs polonais en tant que dépôt à long terme, dans la galerie “Défis de la modernité 1772-1914”.  Cf. l’image ci-contre

Le tableau, que l’on croyait perdu depuis de nombreuses années, est pourtant tout à fait exceptionnel.
Dans cet autoportrait, Gottlieb s’est peint portant un costume de noble polonais, incarnation de la polonité aux yeux de l’artiste. Il s’agit donc d’une forme de manifeste, selon les commentateurs contemporains : il voulait montrer son appartenance au peuple polonais. 

C’est bientôt Hanoukka !

Les Amis internationaux de POLIN célébreront chaque jour de Hanoukka avec une série intitulée 8 Flavors of Chanukah. Il s’agit d’un événement en ligne gratuit que vous pouvez consulter pour chacun des 8 jours de Hanoukka.

Chaque jour, il y aura un article sur un aliment lié à la nourriture de Hanoukka, qui a des racines polonaises. Il y aura également de courtes vidéos, des blogs et des recettes.
Si vous prévoyez de fêter Hanoukka, pensez à inclure le musée POLIN dans vos festivités.

Cliquez ici pour voir le programme complet (page facebook)

Politique polonaise

Vers la fin de la crise diplomatique entre la Pologne et Israël

Au cours de l’été 2021, le parlement polonais a approuvé une loi controversée concernant la restitution des biens saisis illégalement avant 1991 (lire notre explication des détails de cette loi).
Cela a provoqué une détérioration des relations diplomatiques entre la Pologne, Israël et les États-Unis, et, en particulier, Israël a décidé de ne pas envoyer son nouvel ambassadeur en Pologne et de révoquer le chargé d’affaires.

Cependant, le 23 novembre 2021, il a été annoncé que trois mois après l’éclatement de la crise entre Israël et la Pologne au sujet d’une loi polonaise controversée, le Chargé d’affaires israélien retournera à Varsovie dans les prochains jours (Haaretz).

L’ambassadeur de Pologne en Israël au moment de la crise, Marek Magierowski, a été prié – par Yair Lapid – de ne pas revenir en Israël après ses vacances d’été en Pologne. Entre-temps, le mandat de Magierowski à Tel Aviv a été conduit à son terme, et le diplomate occupe actuellement le poste d’ambassadeur aux Etats-Unis.

Le ministère polonais des affaires étrangères a déclaré le 25 novembre 2021 que ce pays n’aura pour le moment pas d’ambassadeur en Israël. Du côté israélien, l’ambassadeur La mission d’Israël en Pologne n’est qu’au niveau du chargé d’affaires, à la suite de tensions antérieures, mais le diplomate, Tal Ben-Ari Yaalon, a été rappelé en Israël pendant la querelle de l’été. Elle devrait retourner à Varsovie (Times of Israel).

Une marche antisémite en Pologne – condamnation unanime des autorités polonaises et internationales

Dans un acte choquant et déchirant, un groupe de nationalistes polonais a brûlé un livre concernant les droits des Juifs le jour de l’anniversaire de l’indépendance de la Pologne (11 novembre 1919).
Ce livre, la Charte générale des libertés juives – le Statut de Kalisz – accordait aux Juifs du Moyen Âge une protection spéciale en Pologne alors qu’ils étaient persécutés en Europe occidentale. Le statut a été émis par le duc de Grande Pologne Bolesław le Pieux le 8 septembre 1264.

Pour en savoir plus sur ce document médiéval, cliquez ici.

Le président polonais Andrzej Duda a dénoncé ce comportement antisémite lors du rassemblement nationaliste comme une “trahison” et une “barbarie”, allant à l’encontre des valeurs de la Pologne (Times of Israel).
Trois organisateurs de cette marche antisémite dans une ville polonaise ont été arrêtés dans un contexte de condamnation générale (Notes from Poland).

La crise humanitaire et politique à la frontière entre la Biélorussie et la Pologne

Les réfugiés et les migrants se trouvent aujourd’hui dans une situation impossible et déchirante en raison de la guerre diplomatique entre le régime de Loukachenko au Belarus et les autorités polonaises. Face à cela, le silence n’est pas une option – de nombreuses manifestations demandant d’aider les personnes à la frontière ont eu lieu en Pologne et à l’étranger, devant les consulats polonais à Paris, Londres, New York et d’autres villes.

Depuis plusieurs mois, le régime de Loukachenko mène des actions visant à déstabiliser les pays limitrophes du Belarus d’une part, et l’UE d’autre part. Pour ce faire, il utilise des personnes en détresse originaires du Moyen-Orient et d’Asie du Sud (notamment d’Irak et d’Afghanistan) qui, prêtes à tout pour rejoindre n’importe quel pays de l’Union européenne, acceptent facilement les propositions de Minsk. Une fois en Biélorussie, ils sont conduits aux frontières de l’Union, pour tenter de les franchir.

La première attaque à l’aide de migrants a été dirigée contre la Lituanie, qui est devenue un ennemi du régime de Loukachenko au printemps 2021, dans la période qui a suivi le détournement du vol visant à arrêter Roman Protassevitch, un opposant de premier plan au régime, ainsi qu’après les sanctions imposées au Belarus en conséquence de la répression de l’opposition après les élections présidentielles de l’année dernière.

Ces sanctions ont provoqué la menace de Loukachenko d'”inonder l’Union européenne de drogues et de migrants“. La crise tragique actuelle montre qu’il est en train de mettre ses menaces à exécution, en imposant aux migrants des mensonges, des tromperies et des traitements inhumains.

Lisez un article d’A. C. Zielinska de l’AEMJP sur ce sujet (Le Grand Continent). 

La famille Citroën revient en Pologne

Le 7 novembre, la pierre tombale restaurée de la sœur aînée d’André Citroën, Jeanne Goldfeder, a été officiellement dévoilée au cimetière juif de ul. Okopowa à Varsovie.

Pourquoi Jeanne est-elle morte en Pologne, en 1932, alors qu’elle était née à Paris en 1872 ? Eh bien, sa mère, Masha Amalia Kleinmann (1848-1899), avait récemment immigré de Varsovie et n’a probablement pas eu une vie très heureuse en France.
La mort du père de Jeanne et du mari de Masha, Louis Citroën, à Paris en 1884, a laissé la famille en difficulté. Jeanne étant l’aînée des cinq frères et sœurs, elle s’occupe des autres, dont le petit André-Gustave, futur fondateur de la marque automobile mondialement connue.

Masha Kleinmann, qui dirigeait une bijouterie à succès modéré pour subvenir aux besoins de sa famille, souhaitait que ses enfants retournent en Pologne. Et cela a effectivement fonctionné pour Jeanne. Lorsque cette dernière a atteint l’âge de la majorité, elle a été présentée à un banquier de Varsovie, Bronislaw Goldfeder (1862-1941), qu’elle a épousé et avec qui elle a eu trois filles : Zuzana, Alicja et Amelia.

Lorsque Jeanne vivait à Varsovie, son frère André Citroën venait souvent lui rendre visite (au 45 de la rue Zielna). Et il est désormais bien connu que le logo de Citroën a été inspiré par les engrenages à chevrons qu’il a fait breveter lors d’une visite dans le pays de sa mère et de sa sœur (cf. la photo et le site internet anglais de la marque).

Lire la suite (en polonais)…

Invitations

Séminaires et événements en ligne

La psychologie sociale et l’Holocauste
Social psychology and the Holocaust

Au début des années 1960, Stanley Milgram a réalisé une célèbre expérience visant à étudier l’obéissance – mais ce qui l’intéressait vraiment, c’était de comprendre ce qui s’est passé dans l’Allemagne nazie.
Vous êtes chaleureusement invité à une conférence en ligne, organisée au sein de l’université de Toulouse, en France, en trois parties, consacrées à :

  • 2-3 décembre 2021 – le psychologique
  • 24-25 mars 2022 – l’historiographie
  • 9-10 juin 2022 – aux dimensions philosophiques de l’articulation de la psychologie sociale et de la Shoah, inspirées par les travaux de Milgram et de Christopher R. Browning, auteur de Ordinary men – Reserve Police Battalion 101 and the Final Solution in Poland.

Programme de la conférence : sph.hypotheses.org / pour vous inscrire, cliquez ici.

Séminaire du Taube Center for Jewish Life and Learning :
Perspectives de la Pologne – une mise à jour

La dernière session des #TJHTalks pour 2021 – Taube Jewish Heritage Tours.

  • Michael Schudrich, Grand Rabbin de Pologne
  • Janusz Makuch, directeur du Festival de la culture juive de Cracovie
  • modération : Justyna Pawlak de Reuters

La discussion portera sur les défis sociaux actuels, ainsi que sur les réponses apportées par les leaders civiques, et sur l’impact sur les communautés juives et minoritaires en Pologne.

Perspectives from Poland – an Update

Mercredi 8 décembre 2021 ; PST : 11h00 / EST : 14h00 / UK : 19h00 / CET : 20h00 / Israël : 21h00.

Inscrivez-vous en cliquant ici

****

Archives récentes en ligne

La conversation entre le Taube Center for Jewish Life & Learning et le Warsaw Jewish Film Festival qui a eu lieu le 17 novembre 2021 :

Trois minutes en Pologne :
Sauvegarder les histoires individuelles – Retrouver les passés communautaires

avec Roberta Grossman, Directrice/Productrice du film et Glenn Kurtz, Auteur

Lorsque Glenn Kurtz a trouvé une bobine de film 16 mm dans la maison de ses parents, il n’avait pas prévu qu’elle le conduirait à écrire un livre à succès intitulé Three Minutes in Poland : Discovering a Lost World in a 1938 Family Film, ou à inspirer le film Three Minutes : Un allongement, qui sortira dans les salles de cinéma en 2022. Le film Trois minutes en Pologne, tourné lors de la visite de ses grands-parents dans la ville familiale de Nasielsk (Pologne) en 1938, offre un rare aperçu en couleur de la vie juive en Pologne avant la guerre.

Regardez “Trois minutes en Pologne” en ligne (en anglais)

***
Exposition Un tel paysage – rencontre avec Wilhelm Sasnal

Comment les artistes peuvent-ils contribuer à la prise de conscience historique et à la réflexion morale ? Dans quelle mesure peuvent-ils utiliser leur “licence artistique” pour prendre des risques que les historiens ne peuvent pas prendre – et avec quel impact et quelles conséquences ? Nous pouvons tous prendre part à cette discussion avec l’artiste polonais Wilhelm Sasnal, dont l’exposition temporaire “Such a Landscape” est actuellement présentée au musée POLIN.
La conversation engage Wilhelm Sasnal, Adam Szymczyk, le commissaire de l’exposition, et est modérée par Achim Borchardt-Hume (Tate Modern), et a lieu le 24 octobre 2021.

Regardez en ligne avec les Amis du musée POLIN

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s