Newsletter décembre 2015

Newsletter décembre 2015

unitedkingsom English version: click here 


Visite de la Reine Mathilde de Belgique au Musée Polin

Le 14 octobre dernier (2015), à l’occasion d’une visite officielle de trois jours des souverains Belge en Pologne, sa Majesté la Reine Mathilde de Belgique a visité le Musée POLIN de Varsovie. Elle a été accueillie par M. Dariusz Stola, Directeur du Musée et Mme Corinne Evens et ensemble ils ont été se recueillir un instant devant le Monument des Héros du Ghetto. La Reine a parcouru l’exposition permanente sur “1000 ans d’Histoire des Juifs de Pologne”, depuis le Moyen-Age jusqu’à aujourd’hui.

Marian Turski, Président du Conseil du Musée et M. Piotr Wiślicki Président de l’Association de l’Institut Historique des Juifs de Pologne étaient également aux côtés de la Reine dans sa visite des galeries Premières Rencontres, Paradisius Judeorum, Rencontres avec la Modernité, La rue, Shoah et l’Après-Guerre.

La Reine Mathilde de Belgique fut très surprise de voir le nom de l’un de ses ancêtres dans l’une des galeries du Musée, confirmant ainsi l’embauche de juifs qualifiés dans la Pologne de cette époque. Elle a été frappée par l’histoire des juifs en Pologne et par le chiffre de 3 millions de juifs vivant dans ce pays avant la guerre.

Artcurial – Les Artistes Juifs de l’Ecole de Paris

A l’occasion de la parution de la nouvelle édition trilingue du livre “Artistes Juifs de l’École de Paris 1905-1939“, écrit par Nieszawer & Princ et publié par Somogy, Artcurial organise une exposition culturelle itinérante à Vienne, Paris et Bruxelles, qui met en valeur ce mouvement d’artistes.

artistesjuifs_couv1

L’exposition à Paris aura lieu du mercredi 16 au jeudi 31 décembre, de 10 heures à 18 heures à la Librairie Artcurial – 7, Rond-Point des Champs-Élysées – 75008 Paris

L’AEMJP est associée à l’événement principal le mercredi 16 décembre pour la signature du livre, suivie d’un cocktail.

Tomasz Pietrasiewicz obtient le Prix Inaugural POLIN

Le prix de cette année a été remis à Tomasz Pietrasiewicz, fondateur et directeur du Centre “Brama Grodzka – Teatr NN”, actif à Lublin depuis 1998.

tomasz-pietrasiewicz-stola
Mr Tomasz Pietrasiewicz. Fot. Danuta Matloch/Muzeum Historii Żydow Polskich Polin

La remise du Prix Inaugural POLIN Award a eu lieu à l’occasion d’un gala qui a célébré le Premier Anniversaire de l’exposition centrale du Musée POLIN. Ce prix est remis à une personne ou une institution qui, au travers de ses activités, préserve le souvenir des juifs de Pologne et contribue au respect mutuel entre juifs et polonais, ainsi que dans les communautés en Europe et dans le monde.

Dans son éloge du Centre, Marian Turski, Président du Conseil du Musée et du Comité du Prix POLIN a dit : “Le Centre entreprend toute une gamme de projets éducatifs et artistiques consacrés à l’héritage des juifs de Lublin. La Brama Grodzka (Porte Grodzka) qui faisait avant la Guerre le lien entre les cultures chrétienne et juive a été symboliquement restaurée dans ce rôle grâce aux efforts de Tomasz Pietrasiewicz. C’est un lieu où le souvenir du passé commun des juifs et des polonais de la ville sera toujours préservé.”

La remise du Prix a été suivie par un concert avec le musicien israélien Avi Avital à la mandoline, accompagné par l’orchestre de chambre de la radio polonaise, dirigé par Anna Duczmal-Mróz.

Marian Turski décoré par la Commission des Droits de l’Homme

Marian Turski, Vice-Président de l’Association pour l’Institut Historique des juifs de Pologne, a été décoré par le représentant de la Commission des Droits de l’Homme, M. Adam Bodnar Ph.D., d’une médaille honorifique “en reconnaissance de son travail pour la Protection des Droits de l’Homme ».

bodnar-turski
Marian Turski

Parmi les raisons de cette décoration il a été évoqué qu’il a « consacré toute sa vie, si créative, a nous rappeler le droit des hommes à la dignité ». Il a également été remercié pour « ses rencontres avec les jeunes et son enseignement patriotique, centré sur l’idéal de la construction d’un monde sans haine, dans lequel les hommes agiraient avec compréhension, compassion et empathie les uns envers les autres.”

Samuel Pisar nous a quitté

Après un parcours exceptionnel comme avocat et écrivain, Samuel Pisar, qui fut l’un des plus jeunes et célèbres survivants de la Shoah, nous a quitté le lundi 27 juillet à New York à l’âge de 86 ans.

Il était un membre éminent de notre Comité d’Honneur et depuis la création de l’AEMJP, en 2008, il avait offert un soutien sans faille à Corinne Evens ainsi qu’à tout le Comité pour l’édification du Musée de l’Histoire des Juifs de Pologne auquel il tenait énormément. Il était bien sûr présent, en octobre 2012, lors du diner de fundraising organisé à l’Ambassade de Pologne à Paris.

En novembre 2011 il avait rencontré Donald Tusk, alors Premier Ministre de la Pologne avec Simone Veil et Corinne Evens afin de défendre le point de vue de la diaspora juive polonaise.

Nous le regrettons de tout cœur et penserons longtemps à lui.

Le 6 décembre au Musée Polin, ouverture de l’Espace d’Education Familiale

Cet espace est l’un des deux projets soutenus en 2015 par l’Association Européenne du Musée de l’Histoire des Juifs de Pologne et fait partie de son engagement initial, tout comme l’avait été la Galerie Paradisus Iudaeorum.

Le 6 décembre le Musée POLIN a célébré l’ouverture de l’Espace d’Education Familial, incroyablement coloré et moderne. C’est un nouvel espace, conçu pour que les enfants apprennent et découvrent de façon ludique la culture et l’histoire judéo-chrétienne de la Pologne.

Toutes les activités seront encadrées par des éducateurs et des artistes expérimentés et talentueux et qui, par-dessus tout, aiment les enfants !

Le Musée POLIN Museum proposera un programme riche d’ateliers artistiques, culinaires ou musicaux, des pièces de théâtres, projections de films et petits concerts. Les enfants seront encourages à développer leurs qualités d’entraide, de leader et de communication. Ils apprendront à présenter leurs opinions et à débattre dans un esprit de démocratie.

Dernièrement au Musée POLIN

Wojciech Wilczyk: (nie)widzialne / (in)visible

du 23 octobre 2015 au 4 janvier 2016

Le projet “No Such Thing as an Innocent Eye” (Rien de tel qu’un Œil innocent) (2006–2008) rassemble plus de 300 photos représentant des édifices dans la Pologne d’aujourd’hui qui ont autrefois été des synagogues, Beit Hamidrash ou lieux de prière. L’auteur observe que « depuis 1945, ces bâtiments ne servent plus de lieu de culte et abritent au mieux des librairies, des archives ou des musées, mais peuvent aussi être devenues des garages, usines, entrepôts ou casernes de pompiers. Bien que les communautés de ces villes et villages les aient sous leurs yeux au quotidien, ils ne leur ont jamais porté d’attention particulière”.

En février 2011, l’Association avait organisé à Paris une exposition des photos de Wojciech Wilczyk et avait vendu son livre “No Such Thing as an Innocent Eye”, préfacé par Corinne Evens. Vous pouvez toujours acheter ce livre au prix de 25€ en contactant l’Association à l’adresse mail contact@aemjp.eu

wilczyk

L’exposition qui a lieu au Musée de l’Histoire des Juifs de Pologne comprend 2 séries de photos de Wojciech Wilczyk, gagnant cette année du prix Grand Press Photo.

Le projet “Holy War” (2009-2014) a été réalisé à Cracovie, Lodz, et dans le nord de la Silésie. L’artiste a photographié des graffitis effectués par des personnes qui se considéraient comme des fans de football et bien souvent aussi comme des patriotes polonais. Sur près de 400 photos Wilczyk affiche des peintures murales faites par des supporters de football, impliqués dans de petites guerres et armés d’images et de vocabulaire grossiers, utilisant des slogans et des symboles racistes (et fréquemment antisémites).

Plus de 2.5 millions de visiteurs ont participé au programme sur l’Héritage Culturel Juif du Musée POLIN.

Plus de 2.5 millions de visiteurs ont participé au Programme sur l’Héritage Culturel Juif du Musée POLIN, qui a été financé par la Norvège et les EEA Grants pendant ces deux dernières années.

Le but du programme sur l’Héritage Culturel Juif est de promouvoir la tolérance et d’aider les jeunes à se préparer à vivre dans notre société multiculturelle. Il est conçu pour les jeunes et les enfants en âge d’aller à l’école, pour les professeurs et les éducateurs, mais aussi pour les communautés, à travers la Pologne, n’ayant qu’un accès limité à la culture.

Le programme est réalisé en coopération avec les institutions norvégiennes suivantes : HL-Senteret, le Centre Européen Wergeland, le Centre Falstad, les musées juifs d’Oslo et de Trondheim.

heritage

Voici quelques chiffres qui vous donneront une idée de l’impact des différents projets de ce programme :

  • 430 000 jeunes élèves ont participé à des activités éducatives au Musée ou en ligne,
  • 1 500 ateliers, visites guides et discussions avec des témoins de l’Histoire ont été organisées dans les écoles
  • 50 enseignants forment aujourd’hui un réseau d’Ambassadeurs du Musée à travers la Pologne
  • 80 000 personnes ont visité l’exposition itinérante « Museum on Wheels » (Musée sur Roues),
  • Plus de 1 200 volontaires et 850 écoles ont participé à la Campagne Educative et Sociale Jonquille
  • 2 millions d’utilisateurs du site web Virtual, sztetl.org.pl/en
  • 170 000 personnes se sont connectées au site des Justes polonais, sprawiedliwi.org.pl

Le Musée Polin souhaite poursuivre la plupart des projets du programme sur l’Héritage Culturel Juif, développer une grande plateforme éducative à Varsovie, produire une série de vidéos sur l’héritage et la culture des juifs de Pologne destinées aux écoles et organiser une conférence internationale sur les projets qui cherchent à protéger l’Héritage Culturel Juif en Europe.

Festival du Film Juif à Varsovie

Le 13ème Festival du Film Juif s’est tenu à Varsovie, du 2 au 8 novembre 2015. Les projections ont eu lieu au Musée POLIN et au Jewish Community Center de Varsovie. Le festival de cette année a été dédié à Mike Nichols.

Cette année, Festival du Film Juif de Varsovie s’est tenu sur les deux rives de la Vistule, dans les districts de Praga et Muranów! Le cinéma officiel du festival était le Kino Praha, cependant, le Musée POLIN étant le principal partenaire de la 11ème édition du festival, de nombreux films y ont été projetés. Pendant les neuf jours de projections (5 au Kino Praha et 4 au Musée POLIN), trente cinq films et documentaires ont été présentés, et ont reçu des critiques élogieuses dans plusieurs festivals internationaux.

Les principales récompenses (Caméra de David) ont été les suivantes :

  • Meilleur film du 13ème festival 2015 : Klezmer, dir.: Piotr Chrzan, Poland, 2015
  • Prix Spécial du 13ème Festival 2015 : Through the Eyes of the Photographer / Oczami Fotografki, dir. : Matej Minac, République Tchèque / Slovaquie

Agenda polonais & nouvelles

Elections Législatives

Majorité absolue pour les conservateurs, aucun député pour la gauche.

Les conservateurs catholiques et eurosceptiques du parti Droit et justice (PiS) détiennent la majorité absolue à la Diète polonaise, selon les résultats définitifs, publiés mardi 27 octobre, après les élections législatives du dimanche précédent.

Le parti de Jaroslaw Kaczynski et de Beata Szydlo, candidate au poste de première ministre, a remporté 37,6% des voix, soit 235 des 460 sièges de la nouvelle Assemblée. Depuis la fin du communisme, en 1989, aucun parti n’avait signé un tel succès électoral.

La Plate-forme civique (PO, droite libérale), qui était au pouvoir depuis huit ans, n’obtient que 24,1% des voix, très loin de son score d’il y a quatre ans (39%) et ne dispose plus que de 138 sièges.

Quant à la gauche, elle est totalement éliminée du nouveau Parlement. Son éclatement entre deux formations – Gauche unifiée (7,55%) et Razem (3,62%) – ne lui a pas permis d’atteindre le seuil d’éligibilité de 8% requis pour les coalitions.

Président de la République : Andrzej DUDA, (en fonction depuis le 06/08/2015)

Premier Ministre : Beata SZYDŁO, nommée par le Président le 16/11/2015

Pour accéder à la composition du nouveau gouvernement polonais cliquez sur http://www.ambafrance-pl.org/Composition-du-gouvernement

Le tribunal de Cracovie refuse l’extradition de R. Polanski

Le tribunal de Cracovie a refusé vendredi 30 octobre l’extradition vers les Etats-Unis du cinéastpolanskie Roman Polanski.

« Le tribunal a conclu à l’inadmissibilité d’extradition aux Etats-Unis du citoyen polonais et français Roman Polanski », a déclaré devant la presse le juge Dariusz Mazur. Le parquet polonais qui représente la requête américaine peut toutefois aller devant la cour d’appel.

Economie, une croissance forte mais mal répartie

Huit ans de croissance ininterrompue, un chômage qui baisse (à 8,6%), 82 milliards d’euros de fonds européens à dépenser d’ici 2020. La Pologne est un succès économique retentissant en Europe. Au plus fort de la crise, le premier ministre de l’époque Donald Tusk montrait une carte de l’Union européenne de 2009 où tous les pays étaient en rouge (en récession), à l’exception d’un grand îlot de croissance en vert : la Pologne. Elle est toujours en croissance (3,6 % prévus en 2015, après 3,5 % en 2014).

« La croissance continue de ces dix dernières années s’est réellement transposée sur le niveau de vie de la population, relève Witold Orlowski, membre du Conseil national pour le développement, auprès du président Andrzej Duda. Mais si les gens ont tendance à se plaindre, c’est parce qu’avec l’amélioration de leur niveau de vie, leurs aspirations ont aussi augmenté. Les citoyens ne comparent pas leur niveau de vie avec celui qu’ils avaient il y a dix ans, mais avec celui de leurs voisins. Et ce qu’ils voient, c’est qu’ils gagnent toujours trois fois moins que les Européens de l’Ouest, qu’il reste encore vingt à trente ans à la Pologne pour rattraper son retard de développement. Ils ont ainsi l’impression que les choses vont mal. » Le PIB par habitant représente seulement 68 % de la moyenne européenne (derrière la Slovaquie ou la République tchèque). Le niveau moyen de revenu d’un foyer est de 899€ par mois.

Les bienfaits économiques n’ont pas toujours été bien répartis. Les Polonais vivant dans l’est du pays, qui votent pour Droit et justice (PiS, droite conservatrice), se sentent délaissés. Et la hausse du chômage a été enrayée par une généralisation de la précarité, avec l’instauration de « contrats poubelle » mal payés et sans garantie.

 Au programme à Paris

Exposition temporaire à la Bibliothèque Polonaise de Paris

Du mardi 24 novembre au jeudi 17 décembre : Le monde vu par Tadeusz Rząca, (1868-1928). Photographies

tadeusz-rzaca

Tadeusz Rząca (1868-1928), fils d’un photographe de Cracovie, marié à une Française, fait un voyage d’étude en France où il apprivoise la technique d’images en couleurs (autochromes) chez les frères Lumière. Il est le premier Polonais à utiliser cette technique. En 1910, il édite l’album « La Pologne pittoresque. La région de Cracovie ». Les photographies en noir et blanc font partie des collections de la Galerie de la Photographie de Gdańsk ; les autochromes, quant à eux, proviennent du Musée de l’Histoire de la Photographie à Cracovie.

Musique

Le mercredi 9 décembre 2015 à 19.30 : « Les Nuits du Piano à la BPP », Récital de Yedam Kim. Au programme : Frédéric Chopin, Ludwig van Beethoven.

One Comment Add yours

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s